Contrôle d’accès des rues par borne escamotable

3
minutes,
19/2/2024
Sécurité
La borne escamotable joue aujourd’hui un rôle central dans le contrôle d’accès, mais si on les voit s’abaisser devant le passage des véhicules et se relever immédiatement après, comment se passe l’opération ?

Trois types de bornes escamotables

Déjà, il faut savoir qu’il existe trois types de bornes escamotables. Une borne est dite « escamotable » lorsqu’elle s’abaisse dans un caisson situé dans la chaussée.

Les bornes escamotables sont également appelées bornes rétractables.

Tout le monde connaît la borne escamotable automatique, celle qui est implantée au milieu des rues pour en contrôler l’accès.

Il existe aussi des bornes escamotables semi-automatiques. On les abaisse à l’aide d’une clef et on les relève soit par le même procédé, soit par une pression du pied sur le haut de la borne.

Certaines bornes rétractables de taille et de poids moindre peuvent être entièrement manuelles.

Le choix du produit se fera en fonction de son utilisation.

Rôle de la borne escamotable dans le contrôle d’accès

La borne escamotable en contrôle d’accès de voirie

Mécanisme de la borne automatique escamotable CITINNOV
Mécanisme de la borne automatique escamotable CITINNOV

C’est le cas typique d’utilisation d’une borne escamotable automatique. Une à trois bornes (suivant la largeur de la voie) interdisent l’accès aux véhicules. Les conducteurs des véhicules autorisés (résidents du secteur, commerçants, livreurs, secours…) actionnent la rétractation des bornes à l’aide d’un badge, d’une télécommande, d’une caméra LAPI, d’un code envoyé par leur smartphone ou encore en s’adressant directement à un agent par un interphone.

Le contrôle d’accès de ces bornes est le plus souvent relié à un superviseur d’accès local ou à un hyperviseur placé sous le contrôle de la police municipale.

Borne escamotable antistationnement sur des zones réservées

Les bornes rétractables manuelles ou automatiques sont fréquemment utilisées pour protéger l’accès à quelques places de stationnement, par exemple à l’abord des administrations, des hôtels ou des commerces pour les livraisons. Modestes et discrètes, elles ont un rôle crucial dans la fluidité du trafic d’un quartier puisqu’elles permettent ponctuellement à quelques usagers dûment enregistrés de se garer pour des besoins de service et donc de ne pas obstruer les voies de circulation.

Ces bornes sont actionnées directement au travers d’un potelet de commande.

Il peut s’agir d’une gestion privée, dans ce cas le propriétaire dispose d’une télécommande pour déclencher le mécanisme.

Pour la gestion publique, les véhicules autorisés seront enregistrés en mairie ou par les services de la police municipale qui leur remettra le code ou la télécommande d’accès. 

Sécurisation des zones piétonnes

Borne anti-bélier escamotable - espace sécurisé
Borne anti-bélier escamotable - espace sécurisé

Les zones piétonnes se doivent de rester ouvertes pour leur convivialité et l’esthétique architecturale des sites piétonniers. Ce sont souvent les places, les centres-villes historiques, les abords de monuments. C’est pourquoi les zones piétonnes ouvertes sont entourées de bornes fixes qui, en interdisant le stationnement, en facilitent l’accès piéton et cycliste, tout en protégeant ces mêmes piétons de l’intrusion d’un véhicule.

 

Suivant le nombre de bornes escamotables, la gestion sera centralisée par un superviseur d’accès qui contrôlera les demandes suivant les véhicules ou personnes autorisées à entrer dans le périmètre.

Des accès réservés pourront être aménagés dans ses alignements à l’aide de bornes escamotables avec potelets de commande pour permettre l’accès aux véhicules de services ou aux résidents.

Cette implantation revêt un caractère sécuritaire lorsque les aires piétonnes jouxtent des voies à forte circulation, la borne escamotable doit alors pouvoir résister aux chocs d’un véhicule lancé à vive allure.

 

Différents types de bornes seront employées suivant le degré de sécurisation voulu, les zones potentiellement accidentogènes ou potentiellement soumises à une attaque seront équipées de bornes de défense également appelées antibélier.

 

Ce qu’il faut retenir du rôle de la borne escamotable dans le contrôle d’accès c’est la modularité du concept. Elle peut contrôler l’accès à l’espace réduit d’une place de parking comme à celui d’une esplanade, être commandable par une seule personne comme par de multiples utilisateurs autorisés.
Borne K12
Borne K12

Lire aussi :

Citinnov
Besoin de discuter de vos projets d’aménagement urbain ou de sécurité ?