Comment protéger les zones stratégiques et sensibles de la ville ?

3
minutes,
22/1/2024
Produits

L’attentat terroriste, au camion bélier, perpétré à Nice sur la célèbre promenade des Anglais le 14 juillet 2016 a définitivement fait évoluer la conception de la sécurité urbaine.

Préfecture de Police et autorités territoriales se sont mises en devoir de rendre la ville plus sûre.

Voilà comment se développe la protection des zones urbaines devenues sensibles par la fréquentation piétonne ou des zones stratégiques par la présence d’administration à protéger.

Les bornes de protection des zones sensibles

La protection d’une zone stratégique ou d’une zone sensible se crée par un alignement de bornes de sécurité périmétrique.

Différentes appellations pour les bornes de sécurité périmétrique 

Parmi les nombreuses appellations employées pour définir ce type de mobilier urbain, on peut trouver :

  • borne périmétrique ;
  • borne de sécurité périmétrique ;
  • borne de protection ;
  • protection périmétrique ;
  • borne de dissuasion ;
  • borne de sécurité ;
  • borne anti bélier ;
  • borne anti terroriste ;
  • borne anti assauts.

Derrière ces différentes dénominations se cachent des distinctions relatives à la résistance de la borne. Car chaque matériel est conçu pour supporter un impact plus ou moins important.

Types de bornes de protection des zones sensibles et stratégiques

Borne anti terroriste protection piéton
Borne anti terroriste protection piéton

La borne de protection est pratiquement toujours de forme cylindrique.

Elle se décline dans les modèles courants de bornes.

On peut donc la trouver en : 

  • borne fixe ;
  • borne amovible ;
  • borne escamotable semi-automatique ;
  • borne escamotable automatique  ;
  • borne électrique rétractable ;

Les matériaux constitutifs de ces bornes sont : 

  • La fonte ;
  • L’acier ;
  • L’inox ;

Ces trois matériaux reçoivent différentes finitions (acier galvanisé, inox brossé, peintures) et peuvent venir garnir une borne emplie de béton.

Borne protection piéton
Borne protection piéton

K4/M30, K8/M40, K12/M50, différentes certifications pour différents degrés de résistance 

La classification des bornes de sécurité est établie par la certification d’un laboratoire suivant la capacité de l’équipement à résister à l’impact.

(La résistance aux chocs est évaluée en kilojoule KJ.)

Cette certification s’applique à tous les types de bornes : fixes, amovibles, escamotables manuelles, semi-automatiques ou automatiques, bornes électriques, etc.

  • Une résistance de 660 KJ, égale à un poids lourd de 6,8 t lancé à 50 km/h certifie une borne en catégorie « K4/M30 » et en catégorie « K8/M40 » à partir d’un alignement d’au moins 2 bornes. Gamme SUMO-R.
  • Une résistance de 1 723 KJ, égale à un poids lourd de 7,5 t lancé à 50 km/h certifie une borne en catégorie « K4/M30 » et en catégorie « K8/M40 » à partir d’un alignement d’au moins 2 bornes. DEFENDOR-50.
  • Une résistance de 1 223 KJ, égale à un poids lourd de 7,5 t lancé à 65 km/h certifie une borne en catégorie « K8/M40 » et en catégorie « K12/M50 » à partir d’un alignement d’au moins 2 bornes. DEFENDOR-65.
  • Une résistance de 1 852 KJ, égale à un poids lourd de 7,5 t lancé à 80 km/h certifie une borne en catégorie « K12/M50 ». DEFENDOR-80.

Protection des zones sensibles et PLU

L’implantation de bornes périmétriques de sécurité est souvent établie par le Plan Local d’Urbanisme (PLU) qui est décidé par l’autorité compétente du territoire : le conseil municipal ou le conseil communautaire (si le PLU concerne plusieurs territoires).

Cette implantation est généralement concomitante à la piétonnisation d’une zone ou à un plan de circulation particulier.

En effet, la protection d’une zone s’accompagne sur ses accès d’une réduction de circulation et d’un abaissement de la vitesse. Cet aspect de la sécurité est créé par des alignements de bornes fixes séparant les voies de circulation et une signalisation appropriée.

Zones sensibles et zones stratégiques

Les zones dites sensibles sont les zones où des personnes peuvent potentiellement être exposées à un danger accidentel (perte de contrôle d’un véhicule, croisement accidentogène) ou attaque intentionnelle (attaque sur un lieu de rassemblement événementiel, ou sur un lieu à forte fréquentation).

Sécurisation des piétons

Les zones urbaines qui bénéficieront d’un aménagement de sécurité seront : 

  • les aires piétonnes ;
  • les voies piétonnes à forte fréquentation ;
  • les zones de rencontre (pistes cyclables et voies piétonnes) ;
  • les places, mails, foirails ;
  • les promenades, les accès aux parcs et jardins, aux plages en milieu urbain, etc.

Sécurisation des zones commerçantes et commerciales

Les zones commerciales sont soumises à un double risque puisqu’elles génèrent des flux importants de piétons, de cyclistes, mais également de véhicules à travers les accès parking et les livraisons.

Les zones commerçantes font donc l’objet d’une sécurisation propre, car certains établissements comme les bijouteries et les banques (à travers les DAB distributeurs automatiques de billets) se trouvent dépourvus de protection, surtout en zone semi-piétonne.

Des bornes de dissuasion et des bornes anti bélier sont donc implantées pour les protéger, en plus des bornes escamotables commandées par une borne d’accès lorsqu’il s’agit d’une zone piétonne.

Sécurisation des zones stratégiques

Les zones stratégiques sont : 

  • les immeubles des hautes administrations ;
  • les ambassades ;
  • les hôtels de Police ;
  • les mairies ;

Mais également, la protection tend à se faire plus présente autour :

  • des monuments historiques ;
  • des lieux de cultes ;
  • des lieux et quartiers festifs.

On y remarquera donc l’implantation plus ou moins étendue de bornes de protection et de bornes anti bélier.

Différents types de bornes protègent et sécurisent l’accès à la zone piétonne
Différents types de bornes protègent et sécurisent l’accès à la zone piétonne

On retiendra que si la protection des zones sensibles s’étend, elle devient finalement de plus en plus discrète et s’intègre de mieux au décor d’une ville apaisée à travers son mobilier urbain.

Effet positif : en devenant plus sûre, la ville respire en ouvrant davantage d’espaces dédiés aux piétons.

Lire aussi : 

Citinnov
Besoin de discuter de vos projets d’aménagement urbain ou de sécurité ?